Le ventre d'Athènes

Au sud du quartier d’Omonia en allant vers la place de Monastriraki se trouvent les halles d’Athènes. Dans cet immense bâtiment néoclassique récemment rénové, on se croirait dans un souk oriental. Les Athéniens l’appellent Varvakios Agora, d'après le nom du mécène grec qui a financé sa construction entre 1878 et 1886, Ioannis Varvakis.

Le marché ouvre tôt le matin, vers 6h30, et ferme en début d'après-midi. Les Athéniens viennent y acheter de la viande et surtout du poisson fraîchement pêché dans la mer Égée. Le caractère grec des lieux est nettement perceptible : on y évolue au milieu d'un brouhaha ambiant, des hurlements des vendeurs et de négociations très animées.

Les grandes surfaces qui ont fait disparaître la majorité des petits commerces et épiceries d’Athènes n’ont jamais représenté une menace pour le marché de Varvakios. Bien au contraire : Varvakios et ses rues adjacentes sont devenus un must de la capitale grecque pour ses habitants comme pour les voyageurs.

blog-grece-athenes-marche-central-2

Promenade gourmande dans les halles

Commencez par découvrir ce qui se cache derrière les vitrines et les étals des vendeurs, en vous laissant guider par les effluves appétissants d'un poisson grillé ou d’une côtelette d’agneau cuite à l'origan et au citron.

Plusieurs restaurants, bouis-bouis et autres tavernes typiquement athéniennes sont installés dans les halles et la plupart datent d’avant la guerre. À la taverne Filoi, régalez-vous de brochettes de viande grillée et goûtez la patsas, une soupe traditionnelle de Salonique à base de tripes.

Stoa ton athanaton, dont le nom signifie la "galerie des immortels", propose un menu typiquement grec, accompagné d'un très bon vin maison. Attention, les vendredis et samedis soir, de 22h30 au petit matin, et le dimanche de 14h à 19h30, la taverne se transforme en haut lieu de la musique rebetika, une forme de musique populaire apparut dans les années 20 au Pirée, à Thessalonique et à Syros.On chante l’amour et la douleur de la séparation.

blog-grece-athenes-marche-central-4

Sélection gourmande autour des halles

En face de Varvakios, dans la rue Aristogitonos, se trouve le marché de fruits et légumes.Au numéro 17 de la rue Sophokleous, on peut trouver 30 spécialités d’olives de toutes les régions de Grèce.

Direction la rue Evripidou, où au numéro 57, se trouve le magasin d’épices Anestis. Grec originaire de Turquie, Anestis faisait partie de cette communauté grecque qui florissait jadis à Istanbul. En 1980, il décide de quitter la Turquie pour ouvrir son magasin d’épices à Athènes. Le personnel vient du Pakistan et du Bangladesh, des pays grands connaisseurs d'épices. N’oubliez pas d’acheter de la tsaitouvounou, une tisane grecque de montagne conseillée pour les nuits froides d’hiver.

Le magasin Anestis croule sous les épices venues d'Orient.
Le magasin Anestis croule sous les épices venues d'Orient.

Plus loin, deux charcutiers d’origine arménienne se disputent le meilleur pastrami. Au numéro 41, Arapian est connu des Athéniens pour ses charcuteries et surtout pour son pastrami, confectionné d'après une recette familiale. Au numéro 45, Miran se positionne d’une façon plus spectaculaire. La façade de son magasin, dont le premier étage est recouvert d'un mur végétal, ne passe pas inaperçue. "Pas la peine de déclarer la guerre avec Arapian", nous dit Miran, "Notre pastrami est le meilleur ! " Vous pourrez juger en toute connaissance de cause puisque l'on vous fera goûter le fameux pastrami.

Chez Miran, dont le mur floral ne passe pas inaperçu.
Chez Miran, dont le mur végétal ne passe pas inaperçu.

Récemment, la guerre entre les deux familles a pris une nouvelle dimension et le champs de bataille s'est déplacé de l’autre côté de la rue. En face, la famille Arapian a ouvert Ta Karamanlidikatou Fani, un établissement qui tient à la fois de la taverne et de la fromagerie.

Les tables sont placées autour d’un comptoir exposant fromages et charcuterie de Drama, une région de Macédoine connue pour sa viande. Le menu est typique des Karamanlides, ces chrétiens orthodoxes originaires de Cappadoce, et arrivés en Grèce au moment de l'échange des populations entre Grèce et Turquie, prévu par le traité de Lausanne, 1923. Faites votre choix parmi une riche sélection de mezedes, les tapas grecques, et n'hésitez pas à les accompagner d’un verre de vin de pays, d’ouzo ou mieux encore, d'un verre de tsipouro, le raki grec.

blog-grece-athenes-marche-central-ta-karamanlidika-tou-ani (1)
En savoir plus sur les halles
Ouverture du lun. au sam.
Les poissonneries et les boucheries ouvrent tôt le matin et ferment vers 15h00.
Les tavernes Filoi et Stoa ton athanaton sont ouvertes du midi au soir.
Anestis, Evripidou 57, Tél. : 2103215472
Arapian, Evripidou 41, Tél. : 2103217238
Miran, Evripidou 45, Tél. : 2103217187
Ta Karamanlidikatou Fani, à l’angle des rues Evripidou et Sokratous. Boutique ouverte de 7h à 21h et restauration de 12h à minuit.
© photo principale : Dimitrios ; © autres photos de haut en bas : Dimitrios