De l’île d’Hydra

À travers ce blog, je vais essayer de vous présenter de manière plus ou moins exhaustive certaines îles qui ont des caractéristiques particulières. Pour commencer, focus sur l’île d’Hydra dans le golfe Saronique, destination unique à moins de deux heures et 37 milles marins d’Athènes.

La Grèce et ses îles

Pour le voyageur qui compte venir en Grèce pour la première fois, le pays est probablement défini par deux choses : l’héritage antique et les îles. Cependant, si la visite du Parthénon, de Delphes, d’Épidaure et des autres sites peut se faire en quelques semaines tout au plus, visiter toutes les îles grecques accueillant des touristes prendrait plusieurs étés…

En effet si le nombre total des îles grecques est sujet à débat, les chiffres avancés variant entre environ 1 400 et plus de 5 000 (la question étant de savoir à partir de quelle superficie un bout de terre au milieu de la mer doit être comptabilisé comme une île), les îles habitées sont selon l’Office du tourisme grec au nombre très précis de 227. De quoi occuper le visiteur pendant plusieurs étés sans jamais en avoir vraiment fait le tour…

blog-grece-iles-saroniques-hydra (3)

À chacun son île

Évidemment, la question de savoir « quelle île est la plus belle ? » ou « quelle île faut-il visiter impérativement ? » ne se pose pas vraiment. Selon les goûts et les besoins de chaque voyageur certaines îles seront plus adaptées que d’autres.

Pour des jeunes adultes désirant faire la fête toute la nuit à moindre coût Ios fera très bien l’affaire.

Pour des familles désirant des vacances calmes près de la mer les choix possibles seront bien différents : Andros, Syros, Serifos, etc.

Mykonos sera quant a elle privilégiée par les voyageurs voulant passer des vacances au parfum enivrant de la jet set. L’île est en effet depuis plus de 20 ans le point de chute de stars d’Hollywood et autres millionnaires venus des quatre coins du globe…

Hydra, perle des îles Saroniques

Hydra est surtout connue des Grecs comme l’île sur laquelle les transports motorisés sont inexistants car interdits. Pas de voiture ou de moto qui encombre le paysage… Pour se déplacer, le visiteur comme l'îlien a deux choix : à pied ou à dos d'ânes, uniques « taxis » autorisés sur l’île !

Si la mer qui l'entoure est d'un bleu fascinant, l’île est privée de longues plages de sable. Cet inconvénient lui a permis de garder intacte sa physionomie traditionnelle. Ceinte de côtes rocheuses (l’île est en fait un énorme massif rocheux de près de 20 km), couronnée de pinèdes et d’une architecture combinant noblesse et sobriété, une balade dans l’île a des airs de petit voyage dans le temps.

blog-grece-iles-saroniques-hydra (2)

Habitants d'Hydra

Si l’île est peu habitée en hiver (moins de 2 000 habitants lors du dernier recensement), en saison, elle est très prisée de la bourgeoisie athénienne. Dès le mois d’avril et jusqu’en octobre, cette dernière adore passer ses week-ends là-bas. Et si les Grecs eux-mêmes trouvent l’endroit extraordinaire c’est bien la preuve que vous ne risquez d’être déçu.

Voici comment l’île est décrite par celui qui fut pendant près de quarante ans son habitant le plus célèbre, Leonard Cohen, le chanteur, poète, auteur et compositeur canadien. « Du haut de ma colline, j’aperçois une montagne remplie de maisons blanches, dans lesquelles vécurent plusieurs générations de marins […] la vie ici est pareille depuis des centaines d’années, tout au long des journées les voix des vendeurs ambulants rythment la vie comme dans une comédie musicale. »

Histoire et culture hydriotes

blog-grece-iles-saroniques-hydra (4)

 

Historiquement, Hydra n’est quasiment pas mentionnée dans les mythes ou les textes antiques, si ce n'est par Hérodote. Par contre, elle est d’une importance considérable pour l’histoire grecque contemporaine. Grâce à ses brillants armateurs, elle devient à partir du <span style="font-variant: small-caps">xvii</span><sup>e</sup> siècle une puissance économique importante. Pendant les guerres napoléoniennes, ses marins braveront même le blocus continental et deviendront par conséquent éminemment riches. Quelques années plus tard, pendant la guerre grecque d’Indépendance contre l’Empire ottoman (1821-1828) elle jouera un rôle capital, ses armateurs fournissant une grande partie des navires de la flotte grecque.

Figure clé de l’époque, le fameux marchand et armateur Andreas Miaoulis sera même l’amiral de la flotte des révolutionnaires. Il est toujours célébré sur l’île vers la fin du mois de juin lors des Miaouleia, fête et festival culturel portant son nom et qui enchantera le visiteur qui pourra y voir, outre les fameux feux d’artifice qui clôturent l’évènement, toute une série d’évènements culturels dont des chants et des danses traditionnelles. Et les visiteurs souhaitant approfondir leur connaissance de l’histoire et de la culture hydriotes pourront visiter les musées correspondants…

Car la vie culturelle de l’île est riche, avec, à part les musées, de nombreux événements culturels organisés tout au long de l’année. Pour le visiteur étranger, à part les Miaouleia citées plus haut, mention spéciale aux Journées du Rebetiko qui ont lieu tous les mois d’octobre. Il s’agit d’une série de conférences sur cette musique populaire grecque accompagnées bien évidemment de concerts quotidiens.

Se rendre à Hydra
Depuis Athènes : env. 1h30 de bateau rapide depuis le Pirée ; liaisons fréquentes assurées par la compagnie Dolphin Hellas.
© photo principale : Beth Mellou © autres photos : Beth Mellou