Fous de pita

La tradition du petit déjeuner n’est pas très ancrée en Grèce. Les Grecs préfèrent prendre rapidement un café avant de vaquer à leurs occupations. La majorité des Grecs travaille toute la journée sans déjeuner. Le soir ils dînent chez eux en famille. Mais alors, comment font-ils pour tenir une journée entière ?

Les rois d'un casse-croûte à la grecque

Le koulouri

D’abord le koulouri : c’est le bretzel grec, rond avec des grains de sésame sur le dessus que l’on consomme rapidement le matin. Vous pouvez régulièrement croiser un Grec dans la rue avec un koulouri. Ce snack très populaire est originaire de Thessalonique. Vous pouvez l’acheter dans les rues, à des marchands ambulants ou dans les boulangeries.

blog-grece-athenes-tiropita

Le feuilleté (pita)

Ce feuilleté farci est le casse-croûte qui aide les Grecs à tenir jusqu'au soir. Il se décline au fromage (la tiropita), aux épinards (la spanakopita), aux courgettes ou au potiron (la kolokithopita), à la viande (la kréatopita), aux poireaux  (la prassopita), aux champignons (la manitaropita), aux herbes sauvages (la pita me agria chorta), etc.
À l’origine les pitas sont des recettes familiales. Mais avec les nouveaux rythmes de vie, il n’est plus possible de rentrer chez soi pour déjeuner, faire la sieste, et retourner au travail. Le pita a donc remplacé le repas du midi.

Confectionner et savourer la pita

Chaque région a ses recettes. Mais trois régions se disputent les meilleurs feuilletés : l’Épire au nord-ouest de la Grèce, la Macédoine au nord, et la Thrace au nord-est.
La réussite du feuilleté tient à la qualité de ses ingrédients principaux – farine et huile d’olive –, à leur proportion et au nombre de feuilles filo qui composent le feuilletage. Les feuilles doivent être très fines. Six feuilles dessus et six feuilles dessous donneront une saveur incomparable… et plus de calories bien sûr. La qualité de la farce (fromage, épinards, poireaux, courgettes, etc) apporte elle aussi plus de goût et de légèreté à la pita.
La dernière tendance à Athènes : accompagner son feuilleté d’un verre de lait ou de chocolat.
Mais attention, ne comptez pas vous asseoir pour déguster tranquillement votre pita. Les points de vente sont toujours dépourvus de tables : on paie, on prend le feuilleté emballé et on le mange debout.

Trouvez les meilleurs pitas à Athènes

Stavropolous est originaire de Constantinople.
Stavropolous est originaire de Constantinople.
La boulangerie Mam
La boulangerie Mam

Mam est réputé pour son feuilleté au fromage depuis les années 60, lorsque le centre de la ville était le cœur économique et administratif d’Athènes.
Ariston a ouvert ses portes en 1906. Son propriétaire est originaire de Constantinople. Il apporta aux Athéniens la recette de la pita en triangle. Sa variété de feuilletés est riche et délicieuse. Si vous devez n'en choisir qu'un, ne manquez pas le feuilleté aux courgettes.
Stavropoulos a amené aussi de Constantinople son savoir-faire et la tradition familiale des feuilletés dans les années 60. Outre leur feuilleté au fromage, essayez le feuilleté à la viande, que l’on trouve rarement dans le centre d’Athènes.
Le petit café prépare un très bon feuilleté au fromage et aux épinards. Accompagnez votre feuilleté d’un café expresso, qu’ils importent directement de Milan. Des tables sur le trottoir vous permettent de vous y installer.
Meliartos est un nouvel arrivé près de la place Monastiraki. Il propose une grande variété de feuilletés de différentes régions de Grèce. Vous y trouverez des recettes du Péloponnèse, de Corfou ou de Crète. Installez-vous, et dégustez un bon café grec.
Chatzis est originaire de Thessalonique. Ses recettes de feuilletés sont dignes de sa ville, la plus gastronomique de Grèce. Sa pita est cuisinée avec un beurre au parfum corsé qui exalte le goût du fromage. Accompagnez votre feuilleté de lait d’aurochs qui vient de leur ferme en Macédoine.

Arrêtez-vous chez Ariston pour goûter son feuilleté à la courgette.
Arrêtez-vous chez Ariston pour goûter son feuilleté à la courgette.
Les meilleurs pitas d'Athènes
Mam, à l’angle des rues Panepistimiou et Ippokratous
ou à l’angle des rues Stadiou et Pesmatzoglou
Ariston, 10 rue Voulis, près de la place Syntagma
Stavropoulos, 4 rue Gambetta, derrière l’hôtel Titania
Le petit café, à l’angle des rues Agiou Konstantinou et Sokratous
Meliartos, a l’angle des rues Ermou et Eolou
Chatzis, 5 rue Mitropoleos, sur la place Syntagma